Les bases de la photo

Avant de commencer, je voudrais préciser l'objectif de cet article: décrire les bases de la photographie pour un ami qui m'a posé des questions. Ayant essayé de lui faire des dessins, des explications, j'ai décidé de mettre sa sous format électronique en essayant d'être plus lisible, voici donc ma version :

L’ouverture la vitesse et les ISOs

Ces trois mots montrent bien le problème des débutants, mais il n’y a pas forcement d’explications simple à fournir.

Pour prendre une photo, le capteur (ou la pellicule)  a besoin d’une certaine quantité de lumière. Voici les principaux paramètres a comprendre afin de pouvoir gérer cette quantité de lumière.

Les ISOs

Cette quantité de lumière est proportionnelle à la sensibilité du capteur (en ISO). Plus les ISO sont élevé, moins nous avons besoin de lumière. La monté en ISO des capteurs est faite pas l’amplification des signaux du capteur. Cette amplification introduit la notion de bruit. La montée dans les ISOs apporte souvent une dérive colorimétrique ainsi qu’une diminution de la dynamique du capteur. Pour simplifier nous pouvons dire que les ISOs donne la quantité de lumière à fournir au capteur pour faire la photo, mais nous ne savons toujours pas a quoi servent l’ouverture et la vitesse…

La vitesse ou le temps de pose.

La vitesse et le temps pendant lequel le capteur reçoit la lumière.

L’ouverture

L’ouverture est la quantité de lumière qui passe par l’objectif. La fabrication des objectifs implique une limité maximum de lumière pouvant traverser l’objectif. Pour simplifier nous allons parler des focales fixes (comme un 50mm).Cette limitation dépends de beaucoup de paramètres :

  • le diamètre des lentilles;
  • la nature des lentilles (type de verre), qui permet plus ou moins de transmissions;
  • du nombre de lentilles;
  • ….

Nous parlons ici de la quantité maximum traversant un objectif. Plus la quantité de lumières est important plus l’objectif est dit lumineux.

Le diaphragme

La majorité des objectifs disposent d’un diaphragme qui permet de régler la quantité de lumière qui traverse l’objectif. Le diaphragme permet de réduire la quantité de lumière. Plus vous fermé le diaphragme, moins la lumière passe. La quantité de lumière qui passe par le diaphragme est noté "f".

Diaphragme1Diaphragme2Diaphragme3Diaphragme4

 

Voici les principales valeurs: f/1 – f/1,4 – f/2 – f/2,8 – f/4 – f/5,6 – f/8 – f/11 – f/16 – f/22 – f/32.

a f1 toute la lumière passe, a f1,4 la moitié de la lumière passe. Chaque fois que nous passons a une valeur supérieur, la quantité de lumière est réduite de moitié.

Petit récapitulatif: nous avons besoin d'une quantité de lumière  (quantité qui dépend des ISOs) et de l'autre coté cette quantité dépends directement du temps de pose et de l'ouverture de l'objectif.

Pour une quantité de lumière il y a donc plusieurs possibilité d'ouverture et de temps de pose (quand vous choisissez un vous fixez obligatoirement l'autre). Pourquoi donc privilégier l'ouverture a la vitesse ou l'inverse? Il y a plusieurs raisons:

La vitesse

La vitesse (ou temps de pose) permet de figer (ou non) un mouvement. En effet si le temps de pose est plus lent que le mouvement, il y a un effet de flou. Si vous voulez faire des photos de sports ou d'objets en déplacement, il faut une vitesse élevée. Par contre, si vous voulez montrer les traces des déplacements, il faut un temps de pose longue.

voici deux exemples, une photo prise a une vitesse de 1/1000s et l'autre a 1/320s regarder bien le dessin des pneus:

DSC06095 DxO-smallDSC06122 DxO-small

Il faut clicker pour voir les photos en grand. A gauche la photo au 1/1000s, a droite la photo au 1/320s

 

DSC06095 DxO-crop La vitesse 1/1000s fixe le mouvement, nous ne voyons pas le deplacement des crampons durant cette période de temps.

DSC06122 DxO-crop La vitesse de 1/320s est relativement tente par rapport a la vitesse de rotation de la roue, nous voyons le deplacement des cramptons durant cette période de temps.

L'ouverture

L'ouverture influe directement sur la profondeur de champs (la partie de la photo que nous croyons nette). Plus l'ouverture est faible, plus la profondeur de champs est faible et inversement. Pour le paysage il faut donc fermer beaucoup...

 

Ajouter un commentaire

Contributeurs pour cette conversation

Commentaires (4)